Histoire

Son nom :Domna Petra est apparu en 1138, qui devint Domnus Petrus en 1173, puis Domus Petri en 1888 pour enfin devenir Dompierre en 1464.

Ce village est traversé par la vallée du Dom, petite rivière qui a une de ses sources dans la prairie à l’Est de l’église (selon Graves) et pour certain dans une fontaine en contrebas de l’église. Son assèchement aujourd’hui ne nous permet pas de la situer exactement. Il est dit que 3 sources partent du territoire vers la Somme puis la Manche.

Le Prieuré St Pierre fut institué après que Guérin, évêque d’Amiens eut donné en 1138  la paroisse à l’ordre de St Benoit, reçu de Bernard de Bailleul, chevalier .

Trois moines devaient résider à Dompierre mais rapidement un seul y prit le titre de Prieur conféré par celui de Montdidier.

Le château de Dompierre datant du XVII ème siècle était accompagné d’un parc considérable qui a disparu.

L’importante seigneurie de Blottefière , fondateur du château, s’étendait sur Royaucourt, Godenvillers, Domfront et Domélien. Dompierre était le chef lieu d’une succursale qui comprenait celle de Godenvillers.

La commune avait une maladrerie qui fut réunie à l’hôtel dieu de Montdidier le 13 juillet 1695. Il y avait autrefois un lieu que l’on présumait être un hôpital aux vues d’objets trouvés dans le sol.

Le château de Dompierre 

 Il a été bâti au XVII ème siècle par Monsieur de Blottefière dont les armoiries , d’or à trois chevrons de sable figuraient encore jusqu’au début du XXème siècle au frontispice de la principale porte d’entrée. Le château ainsi que son considérable parc sont achetés par Monsieur Amelot. Ce dernier agrandit la bâtisse dont il ne reste malheureusement plus de traces aujourd’hui.

En 1720, au mois de mars, Mr Leclerc de Bertonval achète la seigneurie qui s’étendait sur Royaucourt, Godenvillers, Domfront et Domélien. Dompierre qui comptait 294 habitants est un vignoble considérable pour le pays et le vin en était très estimé.

Le parc du château a été défriché puis un second château a été reconstruit en 1833 sur l’emplacement du précédent détruit à la révolution comme nombre d’autres.

.Cette bâtisse qui arborait une plaque gravée : A. Debaute 1833, a été détruite en 2008 suite à un arrêté de péril émis par la commune en 2006. Cette plaque a été insérée dans les murs de la mairie, rénovée en 2017.

 La municipalité de Dompierre a reçu en don cette propriété acquise par la SNC Ferredj Heimer qui souhaitait y voir apposer une plaque commémorative en mémoire des membres des familles Frèche et Heimer décédés en déportation.

Le terrain, propriété de la commune, est voué à la construction d’habitations le long d’une nouvelle rue appelée : Rue du Professeur Charles FRECHE.

Il se dit que le château de Dompierre a été la cache d'un membre de la Bande à Bonnot, qui a sévi de décembre 1911 à avril 1912.

La municipalité a décidé de placer la dernière trace du château disparu en insérant la pierre du fronton dans les murs de la nouvelle mairie.